Téléchargements

Tags

Vous pouvez vous inscrire aux tags suivants pour recevoir les dernières actualités de ce thème en cliquant ci-dessous
tag
Bissardon jus de fruits : plus de bio et moins de déchets

d'après un article du Progès

Bissardon jus de fruits : plus de bio et moins de déchets

 

 

 

 

Depuis sa création en 1994, à Cellieu, la société Bissardon jus de fruits est engagée dans le local, grâce aux arboriculteurs proches de sa zone de chalandise. Eco-responsable, l’entreprise s’engage aujourd’hui dans une filière locale de réutilisation de bouteilles en verre.

Antoine Pichat directeur général de la Société Bissardon jus de fruits, « nous produisons, sept millions de bouteilles par an.  Photo Progrès /Philippe VACHER

 

C’est en 2018 qu’Antoine Pichat, directeur général, avec le groupe Solexia rachète à Jean-Louis Bissardon, la société Bissardon jus de fruits. Elle est alors installée sur la zone des Fraries à Saint-Paul-en-Jarez. Un site implanté sur près d’un hectare, avec une dépendance sur la commune de L’Horme pour du stockage et des préparations de commandes. L’entreprise emploie actuellement près de 25 personnes. « Nous avons encore embauché trois personnes, cette année, malgré la crise sanitaire », annonce le directeur général.

« Tous nos fruits viennent de chez nos 250 partenaires arboriculteurs dans un rayon de 80 km autour de l’entreprise », précise M. Pichat. Il poursuit : « Nous sommes très impliqués dans la filière en valorisant les écarts de tris des producteurs, des fruits qui n’ont pas le bon calibre, qui sont un peu moins beau, mais reste très intéressants pour leur jus. Nous les prenons lorsqu’ils sont au bon moment de maturité ».

25 salariés employés par la société pour produire près de sept millions de bouteilles par an.   Photo Progrès /Philippe VACHER 

/5

 

La principale ressource reste la pomme, « Cela représente 60 à 70 % de notre activité en jus ou compote avec  5000 tonnes par an. Nous travaillons aussi 300 tonnes de poires et 300 tonnes d’abricots. Nous transformons encore des pêches de vignes et des fruits rouges : framboises, fraises, cassis, groseilles. Cette année poires et abricots vont manquer et ceux qui sont là, se vendent forcément plus chers. Malgré tout nous restons dans une production française, on a dû aller jusque dans le Gard pour s’approvisionner sur l’abricot », explique Antoine Pichat.

 

L’activité de l’entreprise se partage par moitié entre, « le façonnage pour des clients et notre propre production. Il existe peu d’ateliers capables à la demande comme nous. Notre proximité et la flexibilité de notre production nous permettent de livrer  000 comme un million de bouteilles. Les fruits sont triés, lavés, broyés, pressés et pasteurisés avant d’être mis en bouteille. Sept millions de bouteilles sortent de nos ateliers chaque année ».
 
 
Retourner à la liste

Contactez-nous

Parc naturel régional du Pilat
Moulin de virieu - 2 rue Benaÿ
42410 Pélussin
04 74 87 52 01